mardi 20 octobre 2009

Collectionneur de kilomètres !

Depuis longtemps, très longtemps, je note les kilomètres que je parcours à vélo. Je crois me souvenir avoir commencé en 1975, j'utilisais des fiches bristol mais je n'arrive pas à remettre la main dessus... Merdre alors ! Où ai-je bien pu les ranger ces satanées fiches ?
Par contre, j'ai retrouvé le premier petit cahier que j'ai utilisé: c'était en 1978 ! Je venais de rentrer à l'IUT de Lorient et la première "randonnée" (C'est le mot que j'utilise avant de parler de sortie dès la fin du mois d'octobre !) est notée en date du 17 septembre 1978, il y a 31 ans...
En 1979, je prenais ma première licence de coureur cycliste et je notais alors tous les entraînements et toutes les courses.
Et les cahiers se suivirent:
- un cahier "Cycles Gladiator" pour 1980 (rien par contre en 1981: j'effectuais mon service militaire à Châteauroux cette année-là !)
- un autre pour 1982: ma plus grande année ! Vas-y champion, appuie sur le champignon !
- de 1983 à 1989, je n'ai utilisé qu'un seul petit cahier où certaines années je n'ai inscrit aucun kilomètre bien que j'en aie parcouru malgré tout. Pas motivé en 1985 et 1986 ? Pourtant c'est en 85 que nous avons acheté le tandem et fait notre premier voyage...
- de 1990 à 1995, les kilomètres sont notés plus régulièrement et je pense ne pas en avoir oublié beaucoup...
- depuis 1996, je note sur de grands cahiers tous les kilomètres que j'effectue avec une précision presque maniaque: je suis devenu un COLLECTIONNEUR DE KILOMETRES ! Je suis même passé à l'informatique voici quelques années, j'ai un dossier intitulé "Mes kilomètres à vélo" dans l'ordinateur !
A ce jour, je sais avoir parcouru (selon mon comptage incomplet) 198 470 kilomètres ! Il me reste donc 1530 kilomètres à rouler pour atteindre les 200 000 ! C'est mon défi pour cette fin d'année: arriver aux 200 00 avant la fin de l'année: L'année de mes 50 ans, ça serait pas mal, non ?

1 commentaire:

  1. 200 000 km à vélo, mazette ! Le chiffre est particulièrement impressionnant, je ne l'atteindrais sans doute jamais. Tu as dû en user des pneus, des chambres à air et sans doute quelques vélos aussi. Si c'est en forgeant que l'on devient forgeron, je crois qu'on pourra bientôt considérer, que tu es un cycliste accompli. Encore bravo.

    RépondreSupprimer