dimanche 26 juillet 2009

Vingtième étape (2ème partie) Clermont-Ferrand Chadernolles, 92km: En route vers les Alpes !

J'ai donc quitté Clermont Ferrand et le Puy de Dôme en fin de matinée, toujours aussi difficile de sortir d'une grande ville: j'ai encore emprunté une route à 4 voies, mais j'ai réussi à éviter l'autoroute ! Et j'ai roulé sur la plaine un peu triste et monotone qui entoure Michelin City pendant une trentaine de kilomètres. J'ai franchi l'Allier...
J'ai admiré, encore, de belles ruines...
Et j'ai recommencé à grimper, sur de belles routes... pour les voitures, mais qui sont un peu pénibles pour le pauvre cyclotouriste qui transporte quelques kilos de bagages... Vive les petites routes ombragées et sinueuses. J'en ai déjà trouvées pour rallier Saint Etienne demain matin ! Après, je verrai...
Le col de Toutée, pas plus que celui des Fourches, n'étaient au programme du Tour 1959, mais ce sont deux cols que j'avais franchis lors de ma première participation à l'Etape du Tour en 1996 (Je les avais montés par l'autre versant.) et lors de la préparation de mon périple, j'avais eu envie de les revoir, ce fut une erreur !
Cela m'a quand même permis de faire d'étonnantes rencontres...
Et d'arriver à Ambert par une splendide descente avant de gagner par une route plate comme ma main le gîte du moulin de Pacros à Chadernolles où je dors ce soir. Première chambre d'hôtes de ce voyage...





2 commentaires:

  1. Juste un petit mot car je n'ai pu me connecter dès le 1er message et je l'ai perdu.Nous avons bien pensé à toi ce samedi car le soir ,de là où nous dînions,nous avons pu admirer un magnifique coucher de soleil sur le Puy de Dôme.Le lendemain tu le grimpais,bravo.Comme tu as dû encore traverser de beaux paysages, ce matin à notre réveil c'était très joli côté couleurs:ciel d'un bleu azur, montagnes vertes, vu très loin...que du bonheur pour les yeux.
    Ce soir dodo tôt car la nuit dernière a été courte mais mariage très réussi,dans un cadre très champêtre.En résumé depuis jeudi que des belles journées.
    Bises,Fanou.

    RépondreSupprimer
  2. On suit toujours tes pérégrinations avec autant d'attention et de délectation. Continue à nous régaler de photos jolies, étonnantes ou cocasses, toujours arrosées d'un trait d'humour acidulé. Bonne continuation.
    Mickey.

    RépondreSupprimer