mardi 5 mai 2009

Mes "MIROIRs" du 4 mai 1959

Pour cette semaine du 4 mai, je possède les exemplaires des deux magazines concurrents alors j'ai picoré dans les deux pour publier ce petit résumé de l'actualité sportive d'il y a tout juste 50 ans...
L'actualité qui domine est le football avec la finale de la Coupe France qui oppose Le Havre (leader de Division 2) à Sochaux (cinquième de Division 2).
Les deux unes sont consacrées à cet événement. Un de ces journaux était dans la mouvance du Parti communiste français, alors que l'autre était plutôt classé à droite... Devinez !
Le match fut intense si j'en crois les superbes photos publiées dans les deux revues.

A la fin des prolongations, le score était de 2 à 2...
En effet, il n'y avait pas de séance de pénaltys à l'époque... ... et le match fut rejoué à la mi-mai. Promis, je vous donnerai le résultat en temps voulu !

Le Miroir des sports publie une enquête sur l'équipe de foot la plus riche du moment: le Réal de Madrid.
La suite nous a appris que la télé fit la richesse du foot !
Il me semble que l'actuel stade du Réal porte le nom de ce président et également ancien joueur du club: Santiago Bernabeu.
Vive la resquille...
Et pendant ce temps-là, dans le bureau du trésorier...
Raymond Kopa (Vas-y KOPA !) signe un nouveau contrat ?

Et puis voici le "CYCLIMSE"...
Pas de victoire depuis 1957 pour Bobet (Vas-y BOBET !). A plus de 33 ans, c'est long. Surtout avec le palmarès qu'il possède (J'y reviendrai...). Il gagne 3 étapes plus une demi-étape de cette épreuve un peu particulière. En effet, elle s'appelle le Grand Prix Cyclomotoriste...
...Si les 200 premiers kilomètres (environ) sont parcourus "normalement"...

... Les 40 derniers sont courus derrière un derny (Une mobylette...) à plus de 60 kilomètres à l'heure sur un petit circuit en ville !
Une bonne préparation pour Bordeaux-Paris ?

Mais pendant ce temps-là, la Vuelta d'Espagne continue.
Et un Français, Pierre Everaert, a pris le maillot de leader.
Ce qui provoque la joie et la bonne humeur dans son équipe "Rapha Géminiani" !

Tous les grands leaders, qui se marquent à la culotte, ont perdu beaucoup de temps, même si Van Looy est le roi de sprint...
...Et si Bahamontes attaque même en plaine !

Miroir Sprint consacre un grand reportage au Tour du Sud-Est remporté par Privat.



2 commentaires:

  1. On a l'impression que tu y étais!
    Mickey.

    RépondreSupprimer
  2. merci beaucoup pour ces images. Pierre Everaert était mon grand père je vous remercie.

    Everaert Florent

    RépondreSupprimer