vendredi 10 avril 2009

Préparer une grande randonnée

Les vacances commencent... Quelques jours dans l'Aveyron. Et j'ai décidé de joindre La Ferté Gaucher à Decazeville à vélo ! Depuis des années, je fais cette route en voiture...
Une seule fois nous avions décidé de partir de Decazeville en tandem pour rentrer à La Ferté mais nous avions été contraint de prendre le train à Bort le Orgues, Laurence ayant eu la mauvaise idée d'attraper la varicelle ! C'était en août 1986, quelques jours après notre mariage...
Et cette année, autant pour m'entraîner que pour tester ma nouvelle machine, je me lance le défi de rejoindre l'Aveyron en deux jours.
Je me suis concocté un petit itinéraire "à l'ancienne", sans l'aide d'internet ni de GPS...
Je me suis donc plongé dans les cartes et en premier lieu la carte de France sur laquelle j'ai tracé au feutre fluo une ligne entre les deux villes: à vol d'oiseau, la distance est de moins de 500 kilomètres.

Et oui, elle a vécu , ma carte !


Ensuite j'ai pris les cartes au 1/100 000 de l'IGN, aujourd'hui on les appelle des cartes de promenade et elles sont bleues, autrefois elles étaient vertes. Sur ces cartes, je trace mon chemin en essayant de suivre la ligne tracée sur la carte de France. Mais je m'en éloigne quand même un peu...par l'ouest, pour éviter le Massif Central.

J'en aurai cinq dans la sacoche: la n° 21 (Paris Montargis) ; la n°27 (Orléans/La Charité Sur Loire) ; la n° 35 (Bourges/Montluçon) ; la n° 41 (Limoges/Guéret) ; la n° 48 (Périgueux/Tulle). Normalement il m'en faudrait une sixième mais je connais très bien l'arrivée vers Decazeville.
Après j'ai préparé des petites feuilles de route que je glisserai dans l'étui en plastique de ma sacoche de guidon avec mes cartes.

Il y en a quatre comme celle-ci, que je vais plastifier, on n'arrête pas le progrès !

Enfin, j'ai réservé une chambre dans un hôtel à Boussac, village de la Creuse situé à environ 350 kilomètres de La Ferté Gaucher, pour la nuit de dimanche à lundi. Laurence m'y rejoindra, ou m'y précédera en voiture. Le lendemain, il ne me restera "que" 250 kilomètres à parcourir. Toutefois, si j'avais un souci, je pourrai finir mon voyage en voiture. Cette randonnée, je ne me sens pas obligé de la finir coûte que coûte, mais quand même...
Demain, il va me falloir préparer la machine et le matériel nécessaire...

1 commentaire:

  1. Jolie performance. On attend le résultat.
    En attendant au risque de passer pour un casse-pieds, je pense que vous avez été "contraint" individuellement de prendre le train!
    Je compte quand-même sur de belles photos pour mon fond d'écran.
    BONNE ROUTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Mickey.

    RépondreSupprimer