samedi 21 février 2009

Vingt-quatrième sortie

Petite sortie avec Laurence et Patrick. Nous sommes d'abord passé dans ce petit village dans le ... vent.Puis près du château de Villiers les Maillets. Dommage, on n'entend pas les chiens sur la photo. Avant de traverser Thiercelieux, le village où habitait l'écrivain Eric Holder voici quelques années.Des "MOUTONSSSS" plus conforme à l'image "Salon de l'agriculture" que ceux d'hier...


ET PUIS, AU LOIN...
...on les distingue à peine, un groupe de chevreuils (une dizaine) qui va déguerpir à notre approche. Patrick (dit Oeil-de-Lynx) arrive toujours à en voir lors de nos sorties. J'ai souvent du mal à les repérer et encore plus à les photographier... Mais aujourd'hui c'est pas mal.



Enfin, nous l'avons découverte...
Mais approchons-nous...Voici la source... C'est ici que le grand CARLOS, pas le terroriste, le chanteur et vendeur de boissons aux fruits, venait se ravitailler ...


REMEMBER !!!

2 commentaires:

  1. Il n'y a pas d'arbre aujourd'hui ? J'attends d'ailleurs avec impatience une carte où tu nous situeras tous "TES ARBRES". Un cartophile comme toi devrait bien arriver à nous faire çà !
    Et pour te donner de l'entrain dans ton ouvrage, tu chantes : "Auprès de ma blonde, qu'il fait bon, fait bon dormir" . Ah non, je me suis trompée.

    " Auprès de mon arbre

    J'ai plaqué mon chêne Comme un saligaud,
    Mon copain le chêne, Mon alter ego,
    On était du même bois Un peu rustique, un peu brut,
    Dont on fait n'importe quoi Sauf naturell'ment les flûtes...
    J'ai maint'nant des frênes, Des arbres de Judée,
    Tous de bonne graine, De haute futaie...
    Mais, toi, tu manque' à l'appel,
    Ma vieill' branche de campagne,
    Mon seul arbre de Noël, Mon mât de cocagne !

    refrain
    Auprès de mon arbre, Je vivais heureux,
    J'aurais jamais dû m'éloigner d' mon arbre...
    Auprès de mon arbre, Je vivais heureux,
    J'aurais jamais dû le quitter des yeux...

    RépondreSupprimer
  2. Encore moi. Vous êtes "passé" seuls, à Doucy : c'est pour ça qu'il n'y a pas de "s". Bon, sérieusement, l'éolienne ne remplace pas l'arbre que tes nombreux lecteurs attendent à chaque sortie. Laurence a raison: y'a du laisser-aller!!!
    Vivement le prochain!
    Mickey.

    RépondreSupprimer