vendredi 13 février 2009

Brève de vélo (Dossard n°7)

Je me souviens avoir obtenu , au Parc des Princes, un autographe de Louison Bobet.
Georges Pérec
"Je me souviens" n°27
En 1978, Georges Pérec publiait "Je me souviens".

"...Le principe en est simple: tenter de retrouver un souvenir presque oublié, inessentiel, banal, commun, sinon à tous du moins à beaucoup. Ces souvenirs s'échelonnent pour la plupart entre ma dixième et ma vingt-cinquième année, c'est-à-dire entre 1946 et 1961..."
Post-scriptum à "Je me souviens"

En 1998, Roland Brasseur publiait "Je me souviens de Je me souviens". dans sa préface il écrivait:

"Je me souviens du samedi 20janvier 1989, au théâtre Mogador. Ce jour-là, j'ai vu et entendu Sami Frey dire, sur sa bicyclette, les 480 "Je me souviens". Je me souviens du plaisir que j'ai éprouvé à sentir le plaisir des autres spectateurs. Beaucoup avaientplus de quarante ans. Et de mon inquiétude: que peut comprendre le lecteur ou le spectateur de vingt ans...
Je me suis dit: "Je vais leur expliquer."

Pour le "Je me souviens n° 27", voici ce qu'il explique:
"Penser/Classer" est aussi un livre de Pérec.

Les deux "Je me souviens" sont de très chouettes livres...

Je me suis souvenu de ce "Je me souviens" en écoutant le message d'un internaute cycliste qui m'indiquait la fin du slogan Pschitt que j'avais oublié hier: "Pschitt citron, pour toi Louison !" Il y a eu d'autres versions, je crois. Merci beaucoup de cette info. Et à bientôt. (Pourquoi pas sur le vélo?)

Et comme il semblerait qu'il soit assez difficile de laisser un message sur ce blog (?), Mickey, toi qui réussit à en laisser, explique-moi ce qu'il faut faire pour ne pas échouer. Merci d'avance à toi aussi. Et merci pour ton assiduité !

4 commentaires:

  1. Les mystères de la technique. Ce soir çà marche tout seul. J'ai 62 ans, donc mes souvenirs commencent dans les années Bobet. Landais d'origine, j'étais bien sûr un supporter de Darrigade. Mais, Louison Bobet, c'est une anecdote dont je vous parlerai.
    Courage et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pris du retard et viens de lire plusieurs chapitres de ta belle histoire. Merci de nous donner envie de :
    - lire
    - retrouver des souvenirs d'enfance : je n'ai pas connu les BN carrés. Je suis plus jeune que toi ! Mes BN étaient déjà ceux d'aujourd'hui : ronds. Mais ma rétine a imprimé cette image quand tu feuilletais tes magazines préférés devant moi ces derniers jours. Ce matin je me suis fait plaisir et j'ai acheté un paquet de BN ... pour décoller les 2 biscuits et LECHER LE CHOCOLAT. Et puis cette après-midi je te lis ... et suis émotionnée (sisi, Olga dirait comme ça) de découvrir que nous étions vraiment fait l'un pour l'autre. Attention, je surveille : interdiction de censurer !
    - d'ouvrir les yeux sur toutes les petites merveilles que nous offrent la nature et la vie
    Pour la côte de Khéruen, je confirme le pourcentage : en principe je préférais l'éviter et dans l'autre sens je serrais les freins ... et les fesses. Guillaume ne fera pas de commentaire, mais le souvenir de cette descente s'est imprimée dans son corps. Voilà, comme ça toute le famille participe à ton blog, de gré ou de force.

    RépondreSupprimer
  3. Pour faire un commentaire, cliquer sur "commentaire". Taper votre texte dans la fenêtre. Puis cliquer sur la flèche à droite de "Sélectionner le profil". dans la liste, cliquez sur "NOM/URL" si vous voulez donnez un nom ou un pseudo ou sur "ANONYME". Cliquez sur "continuer". Puis sur Publier un commentaire.

    RépondreSupprimer
  4. COMMENT PUBLIER UN COMMENTAIRE SUITE . Si un message indiquant que votre commentaire n'a pu être enregistré s'affiche, re-cliquer sur "publier un commentaire". Quand ça fonctionne, la phrase "Votre commentaire s'affichera après approbation". Et oui, le propriétaire du blog peut censurer votre message !

    RépondreSupprimer