vendredi 2 janvier 2009

Le parcours !


Bon alors j'explique...
Cette année-là (air connu...) on tournait dans le sens inverse des aiguilles de la montre, j'ai vérifié.
Départ de MULHOUSE pour METZ, soit 235 kilomètres.
Il fallait ensuite continuer vers NAMUR en Belgique en passant par le Luxembourg (200 kilomètres).
Retour en France avec les pavés de ROUBAIX (195 kilomètres).
Puis cap sur les Pyrénées en 6 étapes !
Vers ROUEN:la quatrième étape de 230 kilomètres.
Vers RENNES, la cinquième étape de 284 kilomètres ( Oui, madame, 284, vous avez bien lu !)
Et là une petite pause avec l'étape qui allait de Rennes (BLAIN exactement) à NANTES pour un contre-la-montre individuel de 45 kilomètres (Je pouffe !).
Après , en selle vers LA ROCHELLE pour un périple de 185 kilomètres.
Un passage obligé à BORDEAUX, après avoir roulé pendant 202 kilomètres.
Enfin, une petite étape de repos à BAYONNE, non sans avoir parcouru la veille 207 kilomètres.
Maintenant les choses sérieuses commencent!
De Bayonne à BAGNERES DE BIGORRE pour une traversée des Pyrénées par le Tourmalet en 236 kilomètres.
De Bagnères de Bigorre à SAINT GAUDENS, il y a 117 kilomètres par Aspin et Peyresourde.
Arrivent alors ce que l'on a coutume d'appeler les étapes de transition entre les 2 grands massifs montagneux.
De Saint Gaudens à ALBI, l'addition est de 185 kilomètres, avant d'aborder une rude traversée du Massif Central vers AURILLAC (ajoutons 223 kilomètres) puis vers CLERMONT FERRAND (pour 229 kilomètres de plus).
Pour se remettre de ces émotions, un petit contre-la-montre individuel: la montée du PUY DE DOME (14 kilomètres), rien que des bonnes choses...
La transition, ou la transhumance, continue vers les Alpes:
De Clermont Ferrand à SAINT ETIENNE, 197 kilomètres, puis vers GRENOBLE, 199 kilomètres...
Nous voici au pied de la grande montagne.
De Grenoble (ou plutôt du LAUTARET, la longue montée de Grenoble au Lautaret se fit en voiture, trop aimables les organisateurs...) à SAINT VINCENT D'AOSTE en Italie (276 kilomètres, non, non, il n'y a pas d'erreur...) par le Galibier, l'Iseran ( le "toit" de ce Tout 1959) et le Petit Saint Bernard (Amen !).
Le lendemain, cap sur ANNECY , toujours par la montagne, en 248 kilomètres.
Il reste alors trois étapes pour revoir Paris (air autrefois connu):
D'Annecy à CHALON SUR SAONE (202 kilomètres pour dire Bye, bye! aux Alpes), avant le dernier contre-la montre entre Chalon (SEURRE) et DIJON (71 kilomètres).
Enfin l'arrivée à PARIS eut lieu après une longue procession de 331 kilomètres: Quand on aime, on ne compte pas.
Ce tour débuta le jeudi 25 juin 1959 et se termina le samedi 18 juillet. Il comptait 22 étapes et 2 jours de repos.
Ils furent 120 à prendre le départ de ce Tour de France 1959, 65 réussirent à regagner PARIS. Serais-je le 66ème?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire